L'assurance-vie reste un socle sûr pour les patrimoines

le
0

L'an dernier, les Français ont arbitré, quittant leur Livret A qui ne rapporte plus que 1 % pour alimenter leurs contrats d'assurance-vie.

Les Français aiment l'assurance-vie. Les fonds en euros les rassurent. Leurs rémunérations s'effritent. les compagnies ont versé en moyenne 2,5% sur keurs fonds en euros cette année. Même si les taux de rendement ont chuté ces dernières années, le fameux «effet cliquet» qui permet de sécuriser à la fin de l'année ses gains et d'être assuré de ne pas reperdre ce que l'on a gagné reste un atout de taille auprès des épargnants. L'an dernier, les Français ont arbitré, quittant leur Livret A qui ne rapporte plus que 1 % pour alimenter leurs contrats d'assurance-vie. Certains souscripteurs s'inquiètent toutefois: que se passerait-il si les possesseurs de contrats décidaient massivement de retirer leur épargne? «S'il s'agissait d'un mouvement massif à la suite d'une brutale hausse des taux, il faudrait probablement limiter les retraits. Mais nous en sommes loin, cette crainte n'est pas d'actualité. Les fonds en euros restent intéressants en 2015 pour sécuriser une partie des portefeuilles», rassure Alain Massiera, associé gérant de la banque privée de Rothschild Patrimoine. Il conseille de placer environ 30 % de ses actifs financiers en fonds en euros si on a un profil de risque mesuré. Tout laisser sur un fonds en euros n'est plus une bonne idée pour préparer sa retraite. Les contrats sont devenus des outils à tout faire pour qui sait s'en servir, il est possible d'investir dans le cadre de l'assurance-vie dans une palette de sicav, de fonds et de SCPI. Alors une bonne résolution de cette nouvelle année pourrait être de se pencher sur le contrat que l'on détient pour voir ce que l'on pourrait faire grâce à lui.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant