L'architecte Rudy Ricciotti va transformer la gare de Nantes

le
3

EN IMAGES - Le projet de cette «gare pont» qui enjambe les voies vient d’être dévoilé. On y retrouve tous les codes de l’architecte qui a également réalisé le MuCEM de Marseille.

L’architecte Rudy Ricciotti, concepteur notamment du MuCEM de Marseille, a été choisi pour la réalisation de la nouvelle gare de Nantes, qui doit être livrée en 2019, a officialisé mercredi la SNCF. Le projet de réaménagement et d’agrandissement de la sixième gare de France, hors gares parisiennes, qui devrait voir son trafic voyageurs plus que doubler d’ici 2030 -passant de 11,6 à 25 millions- prévoit la réalisation d’une mezzanine au-dessus des rails, permettant de relier les accès nord et sud et de desservir les quais, en plus des deux souterrains déjà existants.

«Cette nouvelle gare de 160 mètres de long par 25 mètres de large sera un lien entre deux quartiers, avec un très beau panorama, le bâtiment culminant à 18 mètres de hauteur. C’est aussi une gare pont qui enjambe les voies, avec 4000 mètres carrés de services», a dévoilé à Nantes Patrick Ropert, directeur général SNCF Gares et connexions, en l’absence de l’architecte de «renommée internationale» Rudy Ricciotti, «qui a loupé son avion».

Un montant total de 123 millions d’euros

Alliance de verre et de béton, la mezzanine, conçue comme «une rue, une grande fenêtre sur la ville», reposera sur 18 poteaux en forme d’arbres, supportant une toiture ajourée, «une sorte d’ombrière au plafond» qui laissera filtrer la lumière, a détaillé Catherine Malleret, de l’agence nantaise Forma 6, associée à Rudy Ricciotti et à l’entreprise Demathieu et Bard. La comparaison avec le MuCEM de Marseille - bien que l’utilité de la construction n’ait rien à voir - est tout à fait valable, tant on y retrouve les mêmes codes chromatiques et les mêmes formes...

Le coût des seuls travaux de rénovation de la gare, qui doivent débuter en janvier 2017 pour une livraison fin 2019, est de 59 millions d’euros, sur un montant total de 123 millions d’euros pour l’opération qui comprend également la requalification des espaces publics au nord et au sud de la gare, pour laquelle Nantes Métropole est maître d’oeuvre.

«Il ne s’agit pas simplement ici de faire un bâtiment assez exceptionnel, celui d’une signature, M. Ricciotti. (...) La gare, c’est un élément déterminant, parce qu’une gare et ses abords, c’est souvent la première image que les visiteurs ont d’une ville», a souligné Johanna Rolland, maire (PS) de Nantes et présidente de l’agglomération.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • glebret5 le jeudi 8 oct 2015 à 18:27

    Si possible, il serait bien d'en finir avec la présence des sex shop et autres.. "La gare, c’est un élément déterminant, parce qu’une gare et ses abords, c’est souvent la première image que les visiteurs ont d’une ville" Commençons donc par cela..

  • aerosp le jeudi 8 oct 2015 à 16:45

    Ils ne voient pas que le peuple en a marre de payer des installations luxueuses alors que le pays est en crise

  • M4314275 le jeudi 8 oct 2015 à 15:16

    Que les usagers se rassurent, il y aura un McDo.