L'affaire Meredith Kercher : un meurtre en réunion qui n'a qu'un seul coupable

le
0
L'Américaine Amanda Knox, le 31 janvier 2014, dans l'émission américaine Good Morning America.
L'Américaine Amanda Knox, le 31 janvier 2014, dans l'émission américaine Good Morning America.

Amanda Knox, son visage d'ange, sa personnalité ambivalente, avait été au centre de cette affaire sordide pendant huit ans. La justice italienne a finalement tranché après de multiples atermoiements. La Cour de cassation a définitivement acquitté l'Américaine et son petit ami d'alors Raffaele Sollecito du meurtre de Meredith Kercher, une étudiante britannique, retrouvée sauvagement assassinée, à Pérouse en Italie, où elle séjournait dans le cadre d'un séjour universitaire Erasmus. Un acquittement spectaculaire qui est loin de faire la lumière sur cette affaire. Il faudra attendre plusieurs semaines avant que la Cour de cassation ne rende publiques ses motivations. Mais sa décision a déjà pour conséquence de ne désigner qu'un seul meurtrier : l'Ivoirien Rudy Guédé, condamné en appel à 16 ans de prison en 2010. Or, il avait été définitivement condamné pour meurtre en réunion, la justice italienne estimant à ce moment-là qu'il ne pouvait pas avoir agi seul.

"Le Waterloo de la justice italienne"

Nul ne saura jamais qui a raison, de la Cour de cassation qui innocente les deux anciens amants, ou de la cour d'appel qui a jugé Rudy Guédé. Ce n'est pas le premier reniement dans cette incroyable saga judiciaire. Amanda et Raffaelle ont été tour à tour condamnés, acquittés, condamnés à nouveau et enfin innocentés. Pour certains juristes, cette particularité de la justice italienne, qui permet de revenir plusieurs fois sur la chose...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant