L'administration incapable d'assurer le transfèrement des détenus ?

le
3
La maison d'arrêt de Nîmes, le 8 août 2016. Un surveillant surveille seul un étage, quel que soit le nombre de détenus par cellule. 
La maison d'arrêt de Nîmes, le 8 août 2016. Un surveillant surveille seul un étage, quel que soit le nombre de détenus par cellule. 

Le problème était connu, mais on n'en saisissait pas encore l'ampleur. Selon un rapport révélé par Europe 1, près d'un détenu sur quatre ne peut être sorti de prison pour être présenté au juge, faute de personnel suffisant. En effet, depuis 2010, le transfèrement des détenus est devenu une compétence de l'administration pénitentiaire, qui peine à suivre la cadence.

En 2014, on comptait 4 % d'« impossibilité de faire » (lorsque les agents pénitentiaires ne sont pas en capacité de répondre à la demande). En juin 2016, ce taux est monté... à 24 % ! « La semaine dernière, un gros procès d'un réseau mafieux devant la cour d'appel de Rennes se tenait, avec 9 surveillants pour 17 détenus, soit un surveillant pour deux détenus », se désole auprès d'Europe 1 Emmanuel Baudin, délégué syndical SNP FO pour le Grand-Ouest. Les juges demandent régulièrement à la police et à la gendarmerie de soutenir les agents pénitentiaires dans les transfèrements. Mais là encore, faute de forces vives disponibles, la gendarmerie a annulé plus de 4 000 patrouilles en 2015, selon Europe 1.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • amathie7 il y a un mois

    Complete net d'accord avec toi s.thual. Mais cela defriserait nos juges d'avoir a se deplacer. De toute facon, l'administration a toujours etait incapable de gerer pour un moindre cout.

  • M3471517 il y a un mois

    C'est curieux, dès qu'il faut produire un travail concret, le fonctionnaire manque de moyens. Ainsi, la police manque de moyens. L'armée, c'est pareil. La justice, itou. L'école ? C'est la même rengaine. L’hôpital ? Devinez ! Je vous laisse continuer cette litanie interminable.

  • s.thual il y a un mois

    Pourquoi ne pas mettre les cabinets des juges dans un lieu aménagé dans les prisons ?ça résoudrait tout même les coûts astronomiques de certaines escortes avec hélicoptères parfois....