"Jungle" de Calais : "Pourquoi les droits de l'homme n'existent pas ici ?"

le
4
Les forces de police se déploient à l'entrée du camp des migrants.
Les forces de police se déploient à l'entrée du camp des migrants.

CALAIS. Venus de Belgique pour soutenir matériellement les réfugiés, les membres de l'association PHPL (Plateforme humanitaire de la province de Liège) ont vite déchanté ce dimanche. La distribution de vêtements et de nourriture à l'entrée de la « jungle » s'est brutalement interrompue à 14 heures. Plusieurs migrants aperçoivent des convois de camions qui avancent au ralenti, le long de la rocade, à proximité du camp. Quelques dizaines d'entre eux tentent alors de grimper sur le pont, pour atteindre les camions dans l'espoir de rallier la Grande-Bretagne... avant de rebrousser chemin, bredouilles.

Les forces de l'ordre, postées autour du village, jugent l'agitation suffisamment importante pour lancer les hostilités. Plusieurs grenades lacrymogènes fusent, d'abord pour repousser les migrants hors du nouveau périmètre de sécurité, une bande de 100 mètres, sorte de « no man's land » établi entre la route nationale et la « jungle ». Après plusieurs échanges de caillasses et de grenades, les boucliers anti-émeute se déploient devant l'entrée du camp, inondée de gaz. Chacun essaye comme il peut de s'abriter. Sur la rocade, les sirènes en continu annoncent l'arrivée des renforts.

Affrontements

Dans la « jungle », c'est l'affolement avec les premiers tirs de balles en caoutchouc. Quand certains s'éloignent prudemment du lieu de conflit, d'autres, au contraire, bravent la fumée...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Aston54 il y a 10 mois

    On nous parle toujours des droits de l'homme... et de ces devoirs (comme respecter la loi par exemple) jamais!!!! Etonnant cette feçon de faire qui au final débouchera sur l'anarchie et alors là...

  • M6445098 il y a 10 mois

    ils n'ont qu'à aller chercher les droits de l'Homme ailleurs, par exemple en Arabie Saoudite...

  • dotcom1 il y a 10 mois

    Pourquoi les retient-on de force alors qu'ils souhaitent simplement aller vivre en Angleterre?

  • mary2776 il y a 10 mois

    ils ont le droit de retourner chez eux aussi!