Journée internationale des droits de l'enfant : Hollande défend une éducation "sans violence"

le
1
Samedi 19 novembre, le président François Hollande a livré un plaidoyer en faveur d'une « éducation sans violence » à la veille de la Journée internationale des droits de l'enfant.
Samedi 19 novembre, le président François Hollande a livré un plaidoyer en faveur d'une « éducation sans violence » à la veille de la Journée internationale des droits de l'enfant.

C'est la Journée internationale des droits de l'enfant ce dimanche. Samedi, François Hollande a défendu une éducation « sans violence et contre la violence », alors que le projet de loi égalité et citoyenneté tend à bannir tout recours aux violences corporelles des parents. « Nous avons ce devoir de faire en sorte que l'éducation puisse elle-même transmettre ce que peut être un monde, une France sans violence », a déclaré le président de la République lors d'une allocution à l'Élysée.

Il s'exprimait aux côtés de la ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, Laurence Rossignol, à l'occasion de la remise des prix d'un concours de dessins sur l'éducation bienveillante, en présence d'enfants venus de toute la France. « La ministre a annoncé sa détermination à mettre en place, prochainement, un plan de lutte contre les violences faites aux enfants », a précisé par la suite le ministère dans un communiqué.

« Nous devons avoir cette conception de l'éducation qui est elle-même sans violence et contre la violence », a plaidé le président de la République, assurant : « Ce n'est pas s'ingérer dans la vie de famille. L'État n'a pas à [...] prendre la place des familles, mais à aider, à accompagner les familles. » « Nous ne pourrons pas réussir la France si les familles ne sont pas elles-mêmes pleinement accomplies et heureuses », selon François Hollande....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a une semaine

    PAS DE DROITS SANS DEVOIRS .