JO au Brésil : les services antiterroristes sur les dents

le
0
Depuis deux mois, les autorités brésiliennes multiplient les exercices antiterroristes dans la perspective des Jeux olympiques qui débuteront le 5 août à Rio. Image d'un entraînement prise le 13 mai 2016.
Depuis deux mois, les autorités brésiliennes multiplient les exercices antiterroristes dans la perspective des Jeux olympiques qui débuteront le 5 août à Rio. Image d'un entraînement prise le 13 mai 2016.

Le niveau d'alerte a été rehaussé pendant le week-end au Brésil. Samedi, un exercice « grandeur nature » simulant une prise d'otages dans une gare, proche de l'installation sportive de Deodoro dans l'ouest de Rio de Janeiro, a mobilisé près de 500 policiers et militaires. « Nous sommes prêts à faire face au pire », a martelé le ministre de la Défense, Raul Jungmann, à l'issue de cet entraînement.

Plus de 200 militaires spécialisés dans la guerre bactériologique sont arrivés à Rio, en fin de semaine dernière, après que l'amiral Kurt Tidd, qui supervise le continent sud-américain pour le Pentagone, eut glissé à l'état-major brésilien qu'une attaque de ce type devait être anticipée. Et 85 000 forces de sécurité seront mobilisées entre les 5 et 21 août, lors des Jeux olympiques.

Les forces de sécurité brésiliennes affirment que 8 000 hommes et femmes se mêleront, en civil dans les stades, aux 500 000 spectateurs attendus pour prévenir d'éventuelles actions terroristes. Le ministère de l'Intérieur brésilien déclare, en outre, détenir une base de données de plusieurs dizaines de milliers de noms, associés de près ou de loin à des activités terroristes. Ce vaste fichier, compilant des données collectées par les principales agences de renseignements occidentales, notamment les États-Unis et la France, doit être utilisé pour scanner les identités des touristes arrivant aux principaux postes de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant