Jérôme Kerviel n'est pas encore l'ami des communistes

le
0
Jérôme Kerviel a été invité à la Fête de l'Humanité par Jean-Luc Mélenchon.
Jérôme Kerviel a été invité à la Fête de l'Humanité par Jean-Luc Mélenchon.

Il est un peu plus de 10 heures ce samedi 13 septembre à La Courneuve. Dans les allées de la Fête de l'Humanité, les drapeaux rouges claquent dans le vent tandis que l'on se balade avec des keffiehs pro-palestiniens et des tee-shirts à l'effigie du Che. Des airs latinos appelant à la révolution résonnent dans l'air matinal, qui se remplit de la fumée des cigares cubains. L'ombre de Fidel Castro plane sur La Seine-Saint-Denis. Et pourtant, la star de la Fête de l'Humanité n'a pas été un leader tiers-mondiste, mais Jérôme Kerviel, l'ancien trader de la Société générale, invité au stand du Parti de gauche (PG) par Jean-Luc Mélenchon.

"La prochaine fois, c'est qui qu'on invite ? Pierre Gattaz ? s'exclame Théo, membre des Jeunesses communistes du Val-d'Oise, dont le stand fait face à celui du PG. La venue de Kerviel, ça me fait suer. Ça a quand même été un banquier qui a volé des millions, alors que, nous, on est aux côtés des travailleurs." "Tout ça, c'est du flan ! renchérit un militant communiste normand en grattant sa grosse barbe noire. Où sont les sous que Kerviel a piqués ? Moi, je dis qu'il faut le kidnapper et demander une rançon, je suis sûr qu'il est solvable !"

Méfiance et sentiments ambigus

Un peu plus loin, même si la virulence n'est plus de mise, c'est avec une grande réserve que Michel, membre du PCF depuis 1975, aborde la venue de l'ex-trader. "Voir un ancien banquier à la Fête de l'Huma, c'est sûr que ce n'est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant