Jérôme Guedj à François Hollande : "Je fais un rêve"

le
0
Le président du conseil général de l'Essonne, Jérôme Guedj.
Le président du conseil général de l'Essonne, Jérôme Guedj.

Ils se sont abstenus mardi lors du vote de confiance au gouvernement de Manuel Valls. Le cri d'alerte des frondeurs conduit aujourd'hui le Premier ministre à gouverner avec une majorité étriquée à l'Assemblée. Et après ce coup de théâtre à l'intérieur même de la majorité socialiste au Parlement, les frondeurs continuent de faire retentir leur voix et ne comptent pas se taire. Juste avant que François Hollande s'exprime devant la presse française et internationale, le rebelle Jérôme Guedj, président du conseil général de l'Essonne, membre du bureau national du Parti socialiste, appelait le chef de l'État à infléchir sa politique, et surtout à réaliser son "rêve" : sortir de "l'obsession économique" et de la baisse des dépenses publiques, mettre des conditions à l'octroi des aides aux entreprises dans le cadre du Cice (crédit d'impôt compétitivité emploi ), et redéployer des fonds pour la relance du pouvoir d'achat des ménages. Mais l'ex-député de l'Essonne craint que ce ne soit effectivement qu'un "rêve". La lutte des députés rebelles ne risque donc pas de s'éteindre...REGARDEZ Jérôme Guedj, président du conseil général de l'Essonne :

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant