Jeremy Corbyn, le dynamiteur du Labour, a le vent en poupe

le
0
Corbyn n?a pas changé d?un iota son discours gauchisant. 
Corbyn n?a pas changé d?un iota son discours gauchisant. 

Des nombreuses surprises provoquées par l'émergence dans la course au leadership du parti travailliste britannique du candidat le plus à gauche, Jeremy Corbyn, la moindre n'aura pas été d'avoir enthousiasmé la droite britannique. Le dernier sondage, qui donne au député d'Islington (nord de Londres) une large avance sur ses adversaires, réjouit les conservateurs : quoi que fasse Corbyn à la tête du Labour, il leur fera gagner les prochaines élections prévues en 2020.

Quant à l'aile modérée du parti travailliste, elle estime qu'une victoire du candidat anti-austérité le 12 septembre peut entraîner une scission des modérés comme ce fut le cas en 1981. Sa personnalité bohème tout autant que ses convictions ultra sont connues pour séduire davantage les salons branchés d'Islington ou de Hampstead que les pubs des Midlands ou du nord de l'Angleterre. Enfin, son âge canonique détonne dans ce pays au personnel politique jeune.

Une alternative à l'Establishment

« Corbyn est l'exemple même des radicaux londoniens des années 70 et 80, qui avaient conquis le vieux parti travailliste grâce à une plateforme écologique et de défense des droits de l'homme et à une vision internationaliste », explique Tony Travers, professeur à la London School of Economics. À écouter le politologue, le phénomène Corbyn aujourd'hui s'inscrit dans la percée outre-Manche d'autres formations populistes, à l'instar du parti régionaliste...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant