Jean-Paul Huchon : Matignon lui a trouvé une retraite dorée

le
0
Jean-Paul Huchon recasé par Matignon. 
Jean-Paul Huchon recasé par Matignon. 

C'était clairement avec dépit que Jean-Paul Huchon avait renoncé à se présenter pour un quatrième mandat à la tête de la région Ile-de-France en 2015 au profit de Claude Bartolone. Une décision qui, à l'époque, n'avait pas été facile à accepter pour le socialiste, d'autant plus que Valérie Pécresse a remporté la région face au président de l'Assemblée nationale. Des regrets, certes, mais des regrets dorés : Matignon, conscient du sacrifice effectué, se serait en tout cas arrangé pour lui assurer un avenir doré.

En janvier dernier, Jean-Paul Huchon a déjà été chargé d'une mission de conseil visant à booster l'attractivité touristique de l'Hexagone (en berne depuis les attentats du 13 novembre). Tâche qui lui a permis, à grand renfort de notes de frais, de voyager à travers toute l'Europe afin d'observer les différentes techniques utilisées par les autres capitales pour se rendre attractives. Mais sa nouvelle carrière ne s'arrête pas là : selon les informations du Monde, Jean-Paul Huchon serait désormais en lice pour la présidence de l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer), dont il prendrait la tête dès le mois de juillet. Et ce, pour un salaire annuel de... 148 000 euros brut.

Après Thierry Lepaon, Jean-Paul Huchon...

Une retraite dorée assurée par Matignon qui devrait en faire jaser plus d'un. D'autant que ce n'est pas la première fois que le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant