Jean-Marie Le Pen est "blessé" et "indigné", selon son épouse

le , mis à jour le
1
Le président du Front national, Jean-Marie Le Pen, et sa seconde épouse, Jany.
Le président du Front national, Jean-Marie Le Pen, et sa seconde épouse, Jany.

Un jour après que Jean-Marie Le Pen a été écarté du parti par sa fille, son épouse s'est confiée sur RTL, ce mardi soir. Selon elle, son mari vit très mal la situation. "Bien sûr, il en souffre... Il a l'air dur, il est infiniment sensible, au contraire", souligne-t-elle. "C'est la première fois qu'il n'a pas chanté en se réveillant", assure même Jany Le Pen. "Je comprends qu'il soit indigné, d'abord blessé et puis, par un réflexe naturel d'homme combatif, révolté, expressif. Il peut paraître brutal quelquefois lorsqu'il parle dans la précipitation, là, c'est dans la précipitation... Là, il voit la catastrophe qui arrive... Il peut continuer de le dire... son parti... C'était vraiment son parti, son idéal", poursuit la seconde épouse du président d'honneur.

Quant à l'attitude de Marine Le Pen, Jany Le Pen estime qu'"elle ne voulait plus avoir d'ordres à recevoir". Selon la sexagénaire, la présidente du FN "voulait être un grand chef toute seule, il y a pas mal de temps qu'on le sent venir, tout ça". "D'après moi, elle attendait une occasion, un faux prétexte."

"Il est si peu rancunier"

Jany Le Pen estime néanmoins que les liens ne sont pas tout à fait rompus entre le père et la fille. "Il est si peu rancunier, je ne sais pas... Je ne le ressens pas comme définitif, si Marine fait un geste, si elle se rend compte qu'elle l'a blessé en premier... car, contrairement à ce qu'elle a cru, il croyait pouvoir monter sur le podium,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1054081 le mercredi 6 mai 2015 à 07:29

    L'amour et la haine ne sont jamais très loin de l'autre c'est la raison pour laquelle les nations dépensent autant d'argent pour leurs armées.