Jean-Marie Bockel : "Les électeurs déçus par François Hollande peuvent se retrouver dans l'UDI"

le
0
Jean-Marie Bockel.
Jean-Marie Bockel.

Il se veut de ceux qui font fi des clivages. Jean-Marie Bockel, ancien secrétaire d'État et ministre au sein du gouvernement Fabius au milieu des années 1980 puis secrétaire d'État de François Fillon entre 2007 et 2009, appelle les électeurs de gauche déçus à rejoindre l'UDI, dont il est vice-président. Ce sénateur, ancien du Parti socialiste qui a rejoint le parti de Jean-Louis Borloo en 2012, confie également ses préférences pour l'élection à la présidence du parti, qui agite les leaders centristes. Interview.Le Point.fr : Quel message souhaitez-vous adresser aux électeurs de François Hollande ?

Jean-Marie Bockel : L'UDI a une forte capacité à rassembler des gens venus de différents horizons. Je souhaite dire à ceux qui ont voté pour François Hollande et qui aujourd'hui sont déçus, comme nous le sommes, que le centre est en capacité de les accueillir.

Vous vous adressez aux déçus du gouvernement ou aux déçus du socialisme ?

Je m'adresse aux Français qui ne croient pas dans des alternatives qui se trouvent aux extrêmes et qui attendent une modernisation de la gauche. Une partie d'entre eux, qui incarnent une sensibilité de centre gauche, peuvent se retrouver dans l'UDI.

Ne regrettent-ils pas surtout que François Hollande ait délaissé nombre de ses promesses de campagne ? Auquel cas ils ne partageraient pas les idées de l'UDI...

On entend beaucoup les gens qui estiment que le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant