Jean-Marc Ayrault au Quai d'Orsay : la revanche d'un homme blessé

le , mis à jour le
3
Jean-Marc Ayrault n'a jamais vraiment digéré son éviction de Matignon. 
Jean-Marc Ayrault n'a jamais vraiment digéré son éviction de Matignon. 

Il s'en cachait à peine : Jean-Marc Ayrault s'ennuyait depuis qu'il avait retrouvé le Palais-Bourbon. Surtout que son départ du poste de Premier ministre s'était fait contre son gré, le 1er avril 2014. Après la claque subie par la gauche aux départementales, François Hollande avait décidé de frapper un grand coup en nommant Manuel Valls. Mais lui, Ayrault, voulait rester.

Il n'avait pas fini, il voulait imposer un gouvernement resserré, mettre en ?uvre une grande réforme fiscale, etc. Las. Ce fut le retour à la case Assemblée, dans ce bureau dans lequel il se refaisait le film de son éviction, dans lequel il assemblait les pièces d'un puzzle évident : les ministres Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Manuel Valls s'étaient ligués contre lui pour le faire tomber.

LIRE aussi Ayrault, Montebourg, Taubira... : Manuel Valls, l'élagueur de Matignon

Une sortie à l'image de son passage à Matignon, loin d'être épanouissant. Aussitôt François Hollande élu en mai 2012, Jean-Marc Ayrault souligne qu'il a plaidé auprès de lui « pour dire la vérité » aux Français : l'état des finances publiques est catastrophique, rapport de la Cour des comptes à l'appui, il faudra faire des efforts considérables, et sur le long terme, avant de pouvoir espérer la redistribution promise. Le chef de l'État refuse de créer...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 10 mois

    Aucune Honte et du Zéro et de FH. Viré il a été, et repêché par compassion.....c'est lamentable à l'image du PS.

  • mary2776 il y a 10 mois

    le ridicule ne tue pas dit on!

  • mary2776 il y a 10 mois

    LA VOU A CRATIE EST DE RETOUR vive le porcinet