Jean Jaurès, la chasse gardée des socialistes

le
3
Le 23 avril, François Hollande s'est fait siffler et apostropher par des habitants lors d'une visite à Carmaux, fief de Jean Jaurès.
Le 23 avril, François Hollande s'est fait siffler et apostropher par des habitants lors d'une visite à Carmaux, fief de Jean Jaurès.

Au Parti socialiste, on ne partage pas ses idoles. À l'approche du centenaire de la mort de Jean Jaurès, le PS multiplie les hommages. Projections-débat à Solférino, expositions, hommage de l'hebdo du parti, lancement d'un concours photo pour gagner un "chargeur universel Jean Jaurès", un mug ou un tee-shirt à l'effigie du député du Tarn. Le parti a même créé une police de caractères spéciale, qui porte son nom ! Mais il en faut peu pour que l'hommage vire au règlement de comptes... Dans une tribune à L'Hebdo des socialistes, l'historienne Noëlline Castagnez ronge son frein. Elle lâche, catégorique : "Martelons cette vérité : Jean Jaurès était un homme de gauche et il demeure l'homme de la gauche." Même le Parti communiste s'en mêle, dans un communiqué du 14 juillet, qu'il titre : "Jaurès a été assassiné deux fois." La cible est désignée : la droite, celle de Nicolas Sarkozy qui multipliait les références à Jaurès lors de sa campagne de 2007 ; et le Front national, qui est entré dans la ronde à plusieurs reprises. En effet, en janvier, Steeve Briois, candidat FN aux municipales à Hénin-Beaumont, y va de sa référence en distribuant un calendrier du Front national sur lequel est imprimée une citation de Jaurès. Remake d'une stratégie de campagne qui avait déjà fait des émules aux européennes de 2009. À l'époque, candidat FN dans le Sud-Ouest, Louis Aliot exhibe à Carmaux une affiche de campagne au total look...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mercredi 30 juil 2014 à 07:31

    Imaginez ces phrases prononcées aujourd'hui......par Le Pen !!!!

  • frk987 le mercredi 30 juil 2014 à 07:30

    Discours de Jaurès :"Ils (les juifs) tiennent une grande partie de la presse, les grandes institutions financières, et, quand ils n'ont pu agir sur les électeurs, ils agissent sur les élus.

  • frk987 le mercredi 30 juil 2014 à 07:29

    Discours de Jaurès : "Dans les villes, ce qui exaspère le gros de la population française contre les Juifs, c'est que, par l'usure, par l'infatigable activité commerciale et par l'abus des influences politiques, ils accaparent peu à peu la fortune, le commerce, les emplois lucratifs, les fonctions administratives, la puissance publique" .