Jacques Mézard : un Cantalien à l'agriculture

le
0
Stéphane Le Foll et Jacques Mézard lors de la passation de pouvoir mercredi au ministère de l'Agriculture.
Stéphane Le Foll et Jacques Mézard lors de la passation de pouvoir mercredi au ministère de l'Agriculture.

Il a été l'un des premiers à croire en Emmanuel Macron dans sa conquête du pouvoir. Le voilà aujourd'hui récompensé. Jacques Mézard, 69 ans, a été nommé ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation. Un choix cohérent puisque le doyen du nouveau gouvernement (il est de la même année que Jean-Yves Le Drian) est un élu enraciné dans des terres rurales du Cantal.

Sénateur radical de gauche depuis 2008, et président de la communauté d'agglomération du bassin d'Aurillac, il a rapidement crû en l'aventure d'Emmanuel Macron, qu'il a rallié dès décembre 2016. Il était déjà au premier rang du meeting tenu par le leader d'En marche !, le 7 janvier dernier lors de son passage à la Grande Halle d'Auvergne, à Clermont-Ferrand. « Emmanuel Macron, c'est le renouvellement de l'offre politique. Il incarne la jeunesse et la relève. Il bouscule les vieux clivages politiques. Il est celui qu'il nous faut ! » s'était-il alors confié.

Tout comme Gérard Colomb, l'édile auvergnat était présent lors de la passation de pouvoir, dimanche 14 mai, à l'Élysée. Et tout comme le maire de Lyon, Jacques Mézard s'est montré ému aux larmes lors de la cérémonie d'investiture.

Une bonne nouvelle pour le territoire

Localement la nouvelle a été plutôt bien accueillie. Pour le président LR du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant