Jacques Heusèle, un notable coulé par le poids de ses secrets

le
0
L'agenda découvert sur le corps de Jacques Heusèle, retrouvé en janvier 2009 dans une rivière deux mois et demi après sa disparition. 
L'agenda découvert sur le corps de Jacques Heusèle, retrouvé en janvier 2009 dans une rivière deux mois et demi après sa disparition. 

La justice n'a jamais réussi à trancher entre l'une ou l'autre des thèses. Jacques Heusèle, un agent d'assurances d'Arras, dans le nord de la France, s'est-il suicidé ? Ou l'a-t-on poussé vers la mort ? Lui dont le corps avait été retrouvé dans la Sambre, une rivière de Belgique, à trente kilomètres du pont où il avait abandonné sa Mercedes deux mois et demi plus tôt. Ce 27 janvier 2009, Jacques Heusèle refait enfin surface, enfin plutôt sa jambe, coincée entre la coque et le gouvernail d'une péniche. La dépouille est en état de putréfaction avancée. Le visage est gonflé. Sont retrouvés dans son sac à dos une bouteille de Coca-Cola, un portefeuille et un agenda. La semaine du 17 novembre 2008, date de sa disparition, a été arrachée? Les enquêteurs tombent également, au fond du sac, sur un haltère de 5 kilos probablement destiné à entraîner l'assureur vers le fond. Jacques Heusèle ne savait pas nager. Il a coulé avec ses secrets.

Sept ans après sa mort, sa famille réclame toujours justice, persuadée que Jacques Heusèle ne s'est pas suicidé, mais qu'on l'y a bel et bien contraint. L'assureur, à qui l'on prêtait des revenus confortables et un train de vie normal, était criblé de dettes. Des centaines de milliers d'euros dont on n'a jamais connu la destination finale. Petit à petit, les pistes émergent. Jacques Heusèle a-t-il été victime d'un règlement de comptes, pris dans une histoire de détournement de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant