Jacques Attali : "Nicolas Sarkozy prépare un retour à la Monte-Cristo"

le
0
Jacques Attali.
Jacques Attali.

Audrey Crespo-Mara : Vous avez choisi et hiérarchisé quatre grands titres de l'actualité. En actualite? numéro 1, vous choisissez "Burkina : un printemps africain". Apre?s la chute et la fuite de Compaore?, reste? 27 ans au pouvoir, l'opposition de?nonce la confiscation du pouvoir par l'arme?e. Vous connaissez tre?s bien l'Afrique. Est-ce, selon vous, un coup d'État classique ou, comme on l'entend, le de?but d'un Printemps africain ? Jacques Attali : C'est tre?s important pour nous parce que l'Afrique, c'est un milliard d'habitants, biento?t deux milliards, c'est notre arrie?re-cour, c'est la? ou? se joue une grande partie de notre avenir pour le meilleur et pour le pire ! Et ce qui se passe au Burkina est re?ve?lateur de changements voulus par le peuple qui s'est oppose? a? ce qu'un dictateur continue. Il y en a d'autres dans la re?gion, il y a certes des de?mocraties comme le Se?ne?gal, mais il y a aussi des dictatures comme au Togo et au Cameroun, qui pourraient subir le me?me sort. C'est d'abord un tre?s bon signe de voir que 25 ans de dictature n'ont pas e?teint un peuple, au contraire. Maintenant, est-ce que c'est une transition ou est-ce que c'est un coup d'État qui a succe?de? a? un autre coup d'État, puisque Compaore? est arrive? au pouvoir par un coup d'État ? C'est l'avenir qui le dira, les de?s roulent encore.Actualite? nume?ro 2, "Marine Le Pen : 1re opposante a? Hollande"....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant