J'ai testé pour vous... "50 nuances de Grey"

le
0
50 nuances de Grey a déjà attiré plus de deux millions de personnes dans les salles en France.
50 nuances de Grey a déjà attiré plus de deux millions de personnes dans les salles en France.

Après avoir entendu ma petite amie oser prononcer devant moi que l'acteur de 50 Shades of Grey est incroyablement sexy et que son personnage réalise les fantasmes cachés des femmes, je me suis forcé à aller visionner ce film événement qui a réalisé plus de deux millions d'entrées en une semaine. Je n'ai pas été parmi les deux premiers millions de spectateurs pour une raison très simple, ce film contient deux concepts qui me sont complètement étrangers : une histoire à l'eau de rose (vue mille fois) et de sadomasochisme (un peu moins vu, il est vrai). Arrivé dans la salle de cinéma je remarque que 95 % des personnes présentes sont des (très) jeunes filles qui ont entre seize et vingt ans. Un mardi à quatorze heures, c'est louche... Elles sèchent sûrement le cours d'EPS. Je ne sais pas pourquoi, mais on se sent toujours moins coupable quand on sèche le cours d'EPS. Je suis un peu étonné, j'aurais pensé rencontrer des femmes d'un certain âge en quête de nouvelles excitations et qui désirent pendant deux heures et cinq minutes rêver à une nouvelle vie plus trépidante, sans penser à leur mari grincheux qui ne fait plus d'effort depuis le jour où il s'est marié. Mais non, en 2015, quand on est une adolescente, on sèche les cours pour voir des films sur une femme fouettée par un homme qui ne croit pas à l'amour. Il y a trois ou quatre garçons avec leur copine, l'air dépité et gêné. Tout comme moi, ils sont terrifiés à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant