Italie : cocu sur 5 colonnes à la une

le
0
Un couple s'embrassant dans la rue (illustration).
Un couple s'embrassant dans la rue (illustration).

En ouvrant ce vendredi matin le Corriere della Sera, Lucia a eu une immense surprise. Enzo, son époux, avait acheté une entière page du grand quotidien milanais pour s'adresser à elle. Une lettre qui commençait tendrement : "Mon amour, tu sais que je ferais n'importe quoi pour toi, tu es la lumière de ma vie."

Las ! De la lumière, Enzo est vite passé "aux zones d'ombre" de son épouse. Tout d'abord, ces baisers échangés avec un autre homme dans une voiture garée "devant (leur) pâtisserie" qu'Enzo a surpris par hasard. Un incident qui a ouvert la boîte de Pandore. Car, guidé par sa jalousie, Enzo a commencé à surveiller sa femme et les preuves de son infidélité se sont accumulées.

"Puisque tu t'entends bien avec mes collègues (...), je peux t'en présenter d'autres"

Le traditionnel dîner du mardi entre copines : un alibi pour retrouver des amants. Le voyage à Rome "pour se changer les idées" : en réalité, un week-end crapuleux en Égypte avec un avocat. La semaine de travail à Milan : une autre escapade avec un type connu sur un site. Et sur l'ordinateur de Lucia, des photos de la jeune femme avec son entraîneur personnel qui ne laissaient aucun doute sur la nature de l'entraînement. "Mais le pire, écrit Enzo à sa femme, c'est ta relation actuelle. Tu sais avec qui. Puisque tu t'entends bien avec mes collègues de bureau, je peux t'en présenter d'autres."

Trop, c'est trop. "Notre mariage est terminé, affirme Enzo. Je te quitte. J'ai...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant