Israël-Palestine : Obama jette l'éponge

le
0
Le discours du Caire de Barack Obama, en juin 2009, où il s'était prononçait en faveur d'un État palestinien et avait réclamé la fin de la colonisation israélienne avait suscité de nombreux espoirs dans le monde arabe. 
Le discours du Caire de Barack Obama, en juin 2009, où il s'était prononçait en faveur d'un État palestinien et avait réclamé la fin de la colonisation israélienne avait suscité de nombreux espoirs dans le monde arabe. 

Son discours historique du Caire en juin 2009 où il se prononçait en faveur d'un État palestinien et réclamait la fin de la colonisation israélienne avait suscité de nombreux espoirs dans le monde arabe. La même année, Barack Obama avait même obtenu un prix Nobel censé l'encourager dans ses efforts pour la paix au Proche-Orient. Or, six ans plus tard et avant même la fin de son second mandat, le président des États-Unis s'est rendu à l'évidence : il a passablement échoué.

Pour la première fois, ses proches conseillers admettent que le conflit israélo-palestinien ne trouvera pas d'issue favorable sous sa présidence. Pire, ces derniers se montrent extrêmement pessimistes quant à une reprise des négociations israélo-palestiniennes avant janvier 2017, date à laquelle le pensionnaire de la Maison-Blanche rendra définitivement son tablier. L'administration américaine est « confrontée à la réalité » qu'une solution au conflit israélo-palestinien « n'est pas sur la table pour le reste » de la présidence, confie au Washington Post Rob Malley, coordinateur pour le Proche-Orient du Conseil pour la Sécurité nationale. Cela nous a « conduits à réévaluer non seulement ce que nous pouvons faire, mais ce que les [autres] parties peuvent faire », a ajouté ce proche conseiller du président.

« Sommet trop difficile à atteindre »

« En dépit de ses promesses de campagne, Barack Obama a compris que le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant