Israël : les citoyens gagnés par la psychose

le
0
Le 18 octobre à la gare routière de Beer Shev'a dans le sud d'Israël, une attaque a fait un mort et une dizaine de blessés. Un Érythréen a été abattu par un agent de sécurité par erreur.
Le 18 octobre à la gare routière de Beer Shev'a dans le sud d'Israël, une attaque a fait un mort et une dizaine de blessés. Un Érythréen a été abattu par un agent de sécurité par erreur.

Certains témoignent à visage découvert. D'autres préfèrent l'anonymat. Mais tous ont la même constatation. Ces derniers temps, en Israël, il ne fait pas bon sortir quand on a un look par trop oriental. Comprenez quand on a l'air arabe. Juifs d'origine orientale nés en Israël, Roï Hassan et Shlomi Hatouka ont les yeux et la barbe noirs comme du jais. « Quand je monte dans un bus, raconte le premier, je suis sûr d'avoir de la place. En me voyant, des voyageurs descendent précipitamment? » « Je vide les autobus », assène le second, avant d'ajouter ironiquement : « Cela dit, à cause de mes lunettes, je ne me fais pas tirer dessus par les juifs. Les Arabes, eux, ne sortent pas les couteaux en raison de ma barbe bien taillée. »

De l'humour, il en faut aussi à ce jeune homme qui tient à taire son nom : un matin, il attend son bus, quand un soldat l'attrape par le cou, lui arrache son collier en lui criant : « Sale Arabe » ! Totalement sous le choc, il a pourtant le réflexe de réciter les trois premiers versets de l'Ancien Testament. La preuve qu'il est juif. « Moi, je ne sors pas sans kippa », raconte Itaï à une chaîne de télévision qui a consacré un long reportage à ce phénomène. Il n'est pas pratiquant pour deux sous et ses grands-parents sont venus du Maroc à la fin des années 50.

Panique

Pour d'autres, c'est la petite discussion en hébreu avec le chauffeur du bus qui va faire la différence ou encore la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant