Israël : "La vraie menace, ce n'est pas Daesh ni le Hamas, mais l'Iran"

le
0
Le ministre de l'Intérieur Silvan Shalom est aussi le négociateur de paix en chef.
Le ministre de l'Intérieur Silvan Shalom est aussi le négociateur de paix en chef.

Les attaques palestiniennes au couteau se multiplient à Jérusalem, sans que les autorités israéliennes parviennent à les contrecarrer. Ministre israélien de l'Intérieur et vice-Premier ministre, Silvan Shalom était de passage à Paris, où il a rencontré Laurent Fabius et Bernard Cazeneuve pour évoquer la situation en Israël et dans les Territoires palestiniens. Lors d'un entretien réalisé en présence de quelques médias, dont Le Point, le ministre israélien, appartenant au Likoud (droite nationaliste, parti de Benjamin Netanyahu), livre une vision sans concession sur les motivations qui poussent de jeunes Palestiniens à poignarder des Israéliens.

L'initiative française d'une présence internationale sur l'esplanade des Mosquées vous a, semble-t-il, irrité. Pourquoi ?

Silvan Shalom : Nous sommes totalement opposés à l'initiative visant à amener de nouveaux inspecteurs au mont du Temple. Nous sommes ceux qui assurent le statu quo là-bas, et offrons un accès total à tous des sites sacrés sur la terre promise. On peut imaginer ce qui arrivera si la sécurité est confiée aux Palestiniens, prenez l'exemple du tombeau de Joseph, dont ils sont en charge, qui a été brûlé à deux reprises durant la dernière semaine. Cela ressemblerait à une récompense donnée aux terroristes pour leur violence. Cela équivaudrait...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant