Israël - Journal de campagne 3 : clips et scandale

le
0
Dans son clip de campagne, Danny Danon, du Likoud, se représente en cow-boy prêt à faire la peau à la candidate de la liste arabe BalaD.
Dans son clip de campagne, Danny Danon, du Likoud, se représente en cow-boy prêt à faire la peau à la candidate de la liste arabe BalaD.

La chasse aux "sorcières politiques" est-elle ouverte ? Deux clips, prenant chacun pour cible une candidate et vus par des milliers d'Israéliens, font débat. Le premier, style western, met en scène un shérif - en l'occurrence Danny Danon, un responsable pur sucre du Likoud - bien décidé à faire régner l'ordre dans sa bourgade. Pour ce faire, il s'apprête à arrêter une "dangereuse criminelle". Autrement dit la députée Hanin Zoabi, de la liste arabe BalaD, traitée ici de "soutien, sur les bancs de la Knesset, des ennemis d'Israël, les terroristes du Hamas". Sur l'air de "Oh ! Susanna", la vidéo reprend en refrain : "Oh ! Zoabi, pleure ma chère, car c'est Dani, la vraie droite, qui arrive." En prime, notre cow-boy, sans peur et sans reproche, lance à la malheureuse : "Vous devriez savoir quand la fermer..." Et de désigner la prochaine sur la liste : Tzipi Livni qui, sous un parapluie, ne fait pour l'instant que "miauler". Mais qu'elle ne se fasse aucune illusion, "elle pleurera elle aussi, comme Zoabi". Hanin Zoabi a déposé plainte à la police pour incitation à la haine. Pas de quoi faire frémir Danny Danon qui a répondu : " Une personne qui représente le Hamas à la Knesset devrait être en prison et non pas en train de prêcher contre l'incitation à la violence et pour la liberté d'expression..." Un vote de "genres" en Israël ? Le second clip est destiné à promouvoir la candidature de Ronen Shoval sur la liste " HaBait...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant