Isabelle Rivère* : "Il existe une love story entre la reine et la France"

le
0
Dîner de gala à l'Élysée le 9 juin 1992, en l'honneur d'Elizabeth II. Invitée par François Mitterrand, la reine apprécie son talent de conteur.
Dîner de gala à l'Élysée le 9 juin 1992, en l'honneur d'Elizabeth II. Invitée par François Mitterrand, la reine apprécie son talent de conteur.

Le Point : D'où vient la francophilie des Windsor ?

Isabelle Rivère : Queen Mum, la mère d'Elizabeth II, était déjà une ardente francophile qui avait appris notre langue très jeune. Des recherches menées dans les archives de sa famille ont révélé des dictées et des rédactions rédigées dans un français impeccable alors qu'elle avait une dizaine d'années?! C'est elle qui a insisté pour que ses deux filles l'apprennent à leur tour : elle voulait leur faire partager son amour pour l'Hexagone, ses traditions, sa culture. Cela a très bien marché avec Elizabeth, un peu moins bien avec sa cadette, Margaret.

Quel a été le premier voyage de la reine en France??

Le prétexte était l'inauguration de l'exposition "Huit siècles de vie britannique", au palais Galliera, à Paris, en 1948. Ce premier voyage officiel en solo, hors des frontières de la Grande-Bretagne et du Commonwealth, lui a donné l'occasion de prononcer son tout premier discours en français à l'étranger. Par la suite, dès 1965, sa mère a pris l'habitude d'effectuer tous les ans des visites privées dans l'Hexagone. Elle voulait tout voir, les châteaux, les églises et, bien sûr, les meilleurs restaurants. Elle était reçue par les « grandes familles », toujours très à l'aise, très bonne vivante...

En 1957, notre République...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant