Isabelle Le Callennec, la filloniste qui a séduit Sarkozy

le
0
Pendant 19 ans, Isabelle Le Callennec a appris auprès de Pierre Méhaignerie, figure de la droite bretonne.
Pendant 19 ans, Isabelle Le Callennec a appris auprès de Pierre Méhaignerie, figure de la droite bretonne.

Deux ans après son élection à l'Assemblée nationale, la filloniste Isabelle Le Callennec a été désignée par Nicolas Sarkozy porte-parole de l'UMP. Un poste qu'elle partagera - équilibre des forces oblige - avec le sarkozyste Sébastien Huygues. "Nicolas Sarkozy a souhaité rassembler différentes sensibilités pour créer une force d'unité", assure-t-elle. Communicante de formation, le discours est rodé. Lors de notre entretien, la députée n'aura pas un mot de travers sur ses camarades. À 48 ans, Isabelle Le Callennec fait partie des huit députés du département qui siègent au Palais-Bourbon. Elle s'impose, peu à peu, parmi les nouveaux visages de l'UMP sur la scène nationale. Arrivée en politique en 1984, l'Ille-et-Vilaine la connaît bien. La députée a grandi dans l'ombre d'une figure de la droite bretonne : le maire de Vitré et ancien ministre Pierre Méhaignerie, surnommé le "baron vitréen". Isabelle Le Callennec se plaît à dire qu'il a été son mentor. "J'ai été en apprentissage pendant dix-neuf ans, je lui suis infiniment reconnaissante", lance-t-elle. Quand Méhaignerie prend sa retraite parlementaire en 2012, Isabelle Le Callennec fait figure de candidate idéale. "Il m'en avait parlé six mois avant d'officialiser son départ. Je n'y croyais pas", dit-elle. Après une campagne éclair, elle est élue députée de la cinquième circonscription du département. Une victoire plutôt facile dans une circonscription où son...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant