Irak, Syrie : ce qui différencie Mossoul d'Alep

le
0

Les forces délite de l'armée irakienne sont entrées dans Mossoul pour la 1ère fois depuis deux ans et demie. Mais la situation des civils dans cette guerre est inquiétante, ils seraient utilisés comme boucliers humains par l'organisation de l'état islamique. La Turquie de son côté menace de franchir la frontière irakienne. Le président Reccep Tayyip Erdogan poursuit en outre sa politique de purges. Plus de 35000 personnes ont déjà été arrétées.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant