Interview du 14 Juillet : Hollande recadre Macron

le
0
François Hollande est toujours englué dans l'impopularité.
François Hollande est toujours englué dans l'impopularité.

Le président de la République répond, sur France 2 et TF1, aux questions des journalistes David Pujadas et Gilles Bouleau, depuis la salle des Portraits de l'Élysée. C'est le dernier exercice du genre du quinquennat de François Hollande, toujours englué dans l'impopularité.

Voici ses principales déclarations :

Brexit. Alors que le Royaume-Uni vient de changer de Premier ministre et de gouvernement - à la suite du Brexit - François Hollande a adressé un message à Theresa May : "Plus tôt elle engagera la sortie de du Royaume-Uni de l'Union européenne, meilleure sera notre propre situation" a souligné le président français.Le cas Macron. Alors que le ministre de l'Économie s'affranchit de l'autorité de François Hollande depuis quelques semaines, le chef de l'Etat a tenu à recadrer son ministre. "Il m'accompagne depuis 2012 comme conseiller puis comme ministre" a rappelé François Hollande. "Il veut rencontrer les citoyens et c'est utile. Il faut toujours aller à la rencontre des autres", a-t-il poursuivi avant de rappeler les règles à respecter : "La première règle c'est la solidarité, c'est l'esprit d'équipe, défendre le bilan, être à plein temps dans sa tâche" a lancé le président. Dans un gouvernement il n'y a pas de démarche personnelle. Il faut servir et servir jusqu'au bout". Face aux deux journalistes, le président en a également profité pour rappeler sa confiance...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant