Intempéries : "Les inondations éclair sont très difficiles à prévoir"

le , mis à jour le
3
Philippe Verdier : Le fort cumul de pluies conduit à des inondations soudaines, parfois en seulement quelques heures.
Philippe Verdier : Le fort cumul de pluies conduit à des inondations soudaines, parfois en seulement quelques heures.

Philippe Verdier, chef du service météo de France Télévisions et auteur de Climat Investigation, paru le 1er octobre aux éditions RING, revient sur ces "inondations éclair", courantes mais imprévisibles, qui ont coûté la vie à au moins 17 personnes dans la nuit de samedi à dimanche dans les Alpes-Maritimes.

Le Point.fr : Comment peut-on expliquer de tels phénomènes ?

Philippe Verdier : Il s'agit d'inondations éclair ? qui surviennent extrêmement rapidement, comme on a pu le voir dans la nuit de samedi à dimanche ? provoquées par des pluies intenses et sur une période très courte. Le fort cumul de pluies conduit à des inondations soudaines, parfois en seulement quelques heures. De tels épisodes ont souvent lieu à la fin de l'été ou au début de l'automne dans le sud-est de la France lorsque la mer Méditerranée est très chaude.

Si le phénomène en lui-même n'est pas inédit, l'intensité des pluies sur des localités restreintes en si peu de temps est en revanche exceptionnelle...

Tout à fait. Nous avons eu affaire à un véritable déluge. Ce sont des précipitations extrêmement difficiles à prévoir et qui peuvent dégénérer en très peu de temps. Les Alpes-Maritimes se sont clairement retrouvées devant le fait accompli, devant des records de précipitations. On a relevé 195 mm à Cannes en à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 5 oct 2015 à 11:45

    Suite : et tant bien même la météo eut annoncé un déluge digne du père Noé....ça aurait changé quoi ????? Ruisseaux bouchés, plus de végétation....ben l'eau elle coule vers le bas par effet de la gravitation universelle.

  • frk987 le lundi 5 oct 2015 à 11:41

    Oh stop avec la météo....si les promoteurs et leurs complices zélus n'avaient pas tout bétonné et goudronné, on n'en serait pas dans ces situations.

  • kurki le dimanche 4 oct 2015 à 19:19

    Météo France n'avait pas donné l'alerte maximum. Or, on pouvait se douter que le déluge de la Corse n'allait pas s'arrêter là ! Grave amateurisme !