Inde : la guerre de la vache est déclarée

le
0
Inde : la guerre de la vache est déclarée
Inde : la guerre de la vache est déclarée

« Je m'appelle Matthew et je suis un touriste originaire de Melbourne, en Australie. Je suis profondément désolé d'avoir heurté les croyances religieuses hindoues avec mon tatouage. » C'est en ces termes que Matthew Gordon, un vacancier australien de 21 ans, a été obligé de faire ses adieux à l'Inde. Il faut dire qu'il l'a échappé belle. Le 18 octobre dernier, alors qu'il est dans un restaurant de Bangalore avec sa petite amie, des passants remarquent sur son tibia un tatouage représentant Yellamma, la déesse hindoue de la fertilité. Une quinzaine de militants d'extrême droite du Bharatiya Janata Party (BJP), le parti des nationalistes hindous au pouvoir, s'en mêlent. Ils s'indignent de cette représentation divine. Les extrémistes en colère estiment que le tatouage insulte leur religion. Ils sont à deux doigts d'écorcher la peau de l'étudiant en droit. Heureusement, l'arrivée de la police fait diversion. « J'ai été soulagé de voir intervenir un policier, a confié le jeune touriste au quotidien The Hindu. Mais, à mon grand étonnement, lui aussi a commencé à m'accuser. Il m'a conduit au commissariat, où j'ai été obligé de rester assis durant trois heures... La police m'a laissé partir seulement quand j'ai rédigé une lettre d'excuses et promis que j'allais couvrir mon tatouage. »

Durant plusieurs mois, le jeune Australien avait néanmoins baroudé en toute sérénité à travers l'Inde, et l'incident a été condamné par...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant