Incendies domestiques : l'État lance une campagne nationale de prévention

le
0

Dans le cadre de l’installation obligatoire d’un détecteur de fumée dans chaque logement à compter du 8 mars 2015, le gouvernement lance une campagne de prévention contre les incendies domestiques.

L’incendie domestique est une grande préoccupation nationale. Sylvia Pinel, ministre du Logement et Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, accompagnés d’Éric Faure, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, ont lancé ce mercredi une campagne de prévention contre les incendies domestiques. Son nom: «Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité.» Affiches, annonces radiophoniques, et vidéos au format court vont être diffusés pour sensibiliser les Français sur ce fléau qui se déclare dans un logement toutes les deux minutes (soit environ 250.000 par an), et qui tue pas moins de 800 personnes par an.

Pour inverser ces chiffres, tous les logements devront être équipés d’au moins un détecteur de fumée normalisé au plus tard le 8 mars 2015. Problème: seuls 35 à 40 % des logements en seront équipés, avait anticipé le mois dernier une étude de la Fédération française des métiers de l’incendie (FFMI), déplorant que la communication auprès des Français avait été trop souple pour cette mesure d’ampleur… Le gouvernement compte bien y remédier, grâce à cette nouvelle campagne d’envergure, pour toucher le maximum de monde jusqu’au 8 mars prochain.

Des «démonstrations» dans 8 villes

La campagne va être diffusée dans toute la France. Et pour relayer le message, le gouvernement peut compter sur une aide de taille: le réseau des pompiers de France, avec ses 98 unités départementales et ses 7.300 amicales. «Si l’on prend en compte cela et les réseaux sociaux (cf le fil Twitter @PompiersPrev), cela va forcément avoir un effet boule de neige!», explique au Figaro Marie-Hélène Chals, de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France. Des messages vocaux seront diffusés sur environ 1.000 radios locales, et des courts messages vidéos «consomag» seront diffusés sur les chaînes de France Télévisions, en plus des trois affiches officiels de la campagne.

À savoir également: à l’approche de la date limite du 8 mars, les pompiers effectueront des «démonstrations» dans 8 villes de France, dont Amiens, Bordeaux, Lille, ou Nantes. Celles-ci se dérouleront du 17 au 27 février prochain… Trois animations seront réalisées: enfumage afin de faire prendre conscience du danger des fumées et des montées en température, le début d’un incendie, et enfin le déclenchement d’un détecteur de fumée. De quoi rassurer les Français, et leur donner envie de se procurer cet outil qui peut leur sauver la vie.

Et s’il fallait une dernière raison factuelle pour s’équiper dès maintenant d’un détecteur de fumée, on peut citer ce locataire d’un appartement situé dans les combles, à Étampes, qui «n’a dû son salut qu’au détecteur de fumée qui se trouvait dans le logement», a confié Franck Marlin, député-maire (UMP) d’Etampes. Le locataire dormait paisiblement lorsque l’incendie s’est déclaré, à cause d’un radiateur électrique derrière les cloisons, selon Le Parisien. Sans le détecteur, celui-ci aurait sans doute été intoxiqué par les fumées.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant