Immobilier : les taux mixtes sont-ils un bon plan ?

le
1

Plusieurs banques proposent aujourd'hui de souscrire un crédit qui panache taux fixe et taux variable. Le calcul peut-il être intéressant alors que les taux sont actuellement historiquement bas ? Explications.

Les crédits à taux mixtes, mis en place en 2005, refont parler d'eux à la faveur des efforts réalisés par certaines banques pour les rendre attractifs. Sont-ils pour autant une formule gagnante? Eléments de réponse avec Sandrine Allonier, responsable des relations banques chez le courtier Vousfinancer.com.

o Qu'est qu'un prêt à taux mixte?

Il s'agit d'un crédit qui est à taux fixe pendant les premières années, généralement sur une période comprise entre 3 et 10 ans sur une durée d'emprunt totale de 15 à 20 ans, puis passe à taux révisable pour les années suivantes. Le taux révisable est en général capé à 2, c'est à dire que la variation ne pourra pas être supérieure à 2% par rapport au taux fixe initial. La banque et son client peuvent aussi prévoir un plafond, c'est-à-dire que le taux variable pourra par exemple grimper au maximum à 4,5%.

o Avec les taux de crédit actuels qui sont historiquement bas, quels intérets les emprunteurs peuvent-ils avoir à opter pour un taux qui devient révisable?

Selon Sandrine Allonier, proposer des taux mixtes est pour les banques le moyen de réintroduire de la concurrence dans une période où les établissements proposent tous des taux très bas. Sur ce type d'offres de prêt, ils peuvent en effet proposer des taux fixes inférieurs à ceux du marché pour la première partie de l'emprunt. L'écart est actuellement d'environ 0,30 point, avec des taux à 2,80% au lieu de 3,10% sur 20 ans en moyenne pour les crédits classiques à taux fixes. Ce niveau de taux très intéressant est déjà proposé pour les très bons dossiers dans certaines banques dont la clientèle est généralement plutôt fortunée.

o Est-on toujours gagnant?

«Des taux à 2,80% sur 20 ans sont difficiles à obtenir aujourd'hui», explique la responsable des relations banques qui précise que cela rend solvables des acquéreurs qui n'auraient pas pu payer des mensualités plus importantes car elles auraient dépassé 33% de leurs revenus. Quant au risque de voir exploser le montant des remboursements pendant la seconde partie de l'emprunt, elle affirme que les emprunteurs paient la majeure partie des intérêts d'emprunt durant les premières années du crédit (environ 50% des mensualité). «Même si le taux augmente de 1,5 point au bout de 10 ans, cette hausse va porter sur une petite partie des intérêts (environ 20% de la mensualité) et le surcoût sera faible», assure-t-elle. Le gain réalisé avec le taux fixe minoré doit donc permettre de rester gagnant. C'est le cas selon elle de tous les clients qui ont opté pour cette solution depuis 2008. Sur un crédit de 200.000 euros, l'économie réalisée est d'environ 50 euros par mois.

o Quel est l'intérêt pour les banques de proposer ces taux mixtes?

L'objectif est de recruter de nouveaux clients. Sandrine Allonier précise que ces offres ciblent avant tout les primo accédants. Pour certaines banques dont c'est le produit phare, les taux mixtes ont représenté la moitié des crédits alloués en 2013.

o Puis-je exiger de ma banque qu'elle me propose un prêt à taux mixte?

Non. Ce sont les banques qui proposent leur grille de taux.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • olive2a le lundi 2 juin 2014 à 09:37

    "cela rend solvables des acquéreurs qui n'auraient pas....".... 10 ans après, toujours pas compris ?