Immigration : le Sarkozy de 2012 est revenu !

le
0
Nicolas Sarkozy à Nice, mardi soir.
Nicolas Sarkozy à Nice, mardi soir.

Nicolas Sarkozy a endossé ses habits de 2012, mardi soir lors d'un meeting à Nice (Alpes-Maritimes). Devant 3 000 personnes, l'ancien président a répondu à plusieurs questions sur l'immigration. Et ses réponses ont fusé : "La religion doit rester à la maison", a-t-il lancé, plaidant pour "le même menu" à la cantine pour tous les enfants, et "pas de port ostentatoire de vêtement religieux" dans l'espace public. Il a également fait allusion au fameux tweet de Mme Morano, qui s'était s'insurgée en août de la présence d'une femme portant le niqab (le visage dégagé) sur une plage du sud de la France pendant que son mari se baignait. "Nous sommes dans un pays qui a ses traditions. Il faut les respecter et éviter de choquer", a-t-il dit.

Il a de nouveau plaidé pour "la maîtrise des flux migratoires", sinon "nous irons de catastrophe en catastrophe", réaffirmant que "nous ne pouvons plus donner des allocations aux personnes se trouvant illégalement en France". "L'aide médicale d'État se montait à 500 millions d'euros en 2012, 800 millions en 2013 !" a-t-il affirmé. Étaient notamment présents à ce meeting, outre son épouse Carla Bruni-Sarkozy, Christian Estrosi, maire de Nice, Éric Ciotti, président du conseil général, les députés Laurent Wauquiez, Jean Leonetti et Lionnel Luca, la députée européenne Nadine Morano, et la copéiste Michèle Tabarot.

Avant de regagner la propriété familiale de son épouse au cap Nègre, le candidat à la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant