"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

le
0

Dans un entretien accordé à Marc Perelman, Dicki Chhoyang, la ministre des Affaires étrangères du gouvernement tibétain en exil, est revenue sur les 133 immolations qu'a connues le Tibet depuis 2009. Ce geste est pour elle une façon pour le peuple tibétain de contester les politiques du gouvernement chinois dans les régions tibétaines. Elle a en outre dénoncé la répression politique, la marginalisation économique et le manque de liberté religieuse, dont est victime le peuple tibétain.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant