Il détruit des rochers classés au patrimoine pour avoir la vue sur mer

le
14

Un Breton habitant la commune de Locquirec a détruit au marteau-piqueur des rochers classés, un granit rarissime vieux de plus de deux milliards d'années.

Radical. C'est le seul terme valable pour qualifier l'inititative peu commune d'un Breton, bien déterminé à ce que ce sa maison - dont la vue était obstrué par des rochers - dispose d'un panorama imprenable sur le littoral du Finistère. Le journal Ouest-France rapporte que le propriétaire d'une maison située dans la commune de Locquirec, à proximité de Morlaix dans les Côtes d'Armor, a utilisé les grands moyens pour parvenir à ses fins: il a détruit au marteau-piqueur le granit transformé en orthogneiss, vieux de plus de deux milliards d'années, qui n'existe plus qu'en Bretagne.

«De jeudi à samedi dernier, le bruit continu d'un marteau-piqueur s'est fait entendre sur le port de la commune. Les promeneurs en ont découvert la cause ce week end: l'habitant indélicat a décapité, illégalement, un bloc de roche situé en hauteur», écrit Ouest-France. Un sort fâcheux pour cette roche unique qui est l'objet de protection.

L'homme avait déjà tenté un larcin en 2013

Cette tentative n'est pas la première de notre protagoniste. L'année dernière, déjà, il avait tenté de s'en prendre à un rocher voisin. Mais il avait été surpris par des membres de l'association Dour Ha Douar, spécialisée dans le respect et la protection de l'environnement. Mais cette fois-ci, personne n'a pu empêcher ce Breton d'accomplir son forfait, dans la mesure où il a agit de l'intérieur de sa propriété, une autorisation de travaux ayant même été signée par la mairie pour des aménagements dans la propriété. Celle-ci insistait pourtant sur l'importance de préserver intégralement les roches. Les élus de Locquirec ont pris, dès lundi, un arrêté suspensif des travaux et déposé une plainte auprès du procureur de la République.

Ironie du sort, dans le cadre des journées du Patrimoine, l'association Dour Ha Douar avait organisé une promenade touristique sur les chemins côtiers... justement pour découvrir cette roche. Dimanche, on pouvait voir une plaque portant l'inscription «Ici destruction de patrimoine», note Ouest-France.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • d.e.s.t. le mercredi 8 oct 2014 à 15:48

    La C.on.ne.rie humaine se porte toujours très bien en France, jugement valable pour les 2 parties, les assocs et le roi du marteau-piqueur!Mais si c'était si important , pourquoi était-ce laissé dans une propriété privée?

  • mjjmimi le samedi 27 sept 2014 à 10:56

    Ce breton a trop bu de souchen ou alors il est soit piqué soit marteau...

  • puck le mercredi 24 sept 2014 à 11:31

    ça mérite une réprimande et il aura une petite amende mais sa maison a doublé de valeur avec la vue sur la mer.

  • dp777 le mercredi 24 sept 2014 à 09:46

    Pourqoi le niveau des post vole t, il si bas ?

  • sidelcr le mercredi 24 sept 2014 à 09:39

    Des cailloux , il y a partout autour mais c'était uniquement celui là qui intéressait les écolos .

  • MAGOOMIX le mercredi 24 sept 2014 à 09:38

    J'irais bien faire pareil à CARNAC...

  • mars4 le mercredi 24 sept 2014 à 09:34

    Comme le dit h.fasque, il ne s'agit que de cailloux. On se calme, donc.

  • restif1 le mercredi 24 sept 2014 à 09:26

    En France, contrairement à la G-B, on abat aussi des arbres multi-séculaires. La plainte sera classée sans suite.

  • M8603854 le mercredi 24 sept 2014 à 09:13

    Leur Parlement, leur MSA, leur granit, sans parler de leurs rivières et plages: heureusement qu'on ne leur a pas construit une centrale nucléaire, sinon, pfuiit, plus de bretons!

  • rodde12 le mercredi 24 sept 2014 à 09:13

    Le droit de propriété est dans la constitution? Les associations à la noix nous pourissent la vie et on les finance