Hooligans à Bruxelles : la police a-t-elle tardé à intervenir ?

le , mis à jour le
0
Rassemblement pacifique perturbé à Bruxelles
Rassemblement pacifique perturbé à Bruxelles

La « marche contre la peur » avait été annulée pour des raisons de sécurité. Mais il en aurait fallu plus pour empêcher les Bruxellois de se réunir ce dimanche pour rendre hommage aux victimes des attaques qui ont fait 28 morts ce mardi dans la capitale belge. Ils étaient des centaines réunis pacifiquement place de la Bourse en début d'après-midi. Un rassemblement sous haute surveillance qui a été très perturbé par l'arrivée de hooligans, visiblement proches de l'extrême droite. Comme le rapporte Le Monde qui cite les informations de plusieurs médias belges, ils étaient plusieurs centaines vers 14 h 45, installés sur les marches de la Bourse. D'abord surveillés à distance par les forces anti-émeute, ils ont répété des slogans virulents à l'encontre du groupe djihadiste État islamique, qui a revendiqué les attentats. « Complices terroristes, complices terroristes », ont-ils hurlé face aux manifestants pacifiques. « On est des ultras de foot, on n'a rien à voir avec la politique. On est ici pour les victimes et leur rendre hommage », a pourtant assuré Andres, un supporteur du FC Bruges. La police anti-émeute a dû faire usage de canons à eau pour disperser les manifestants. Une dizaine de personnes ont été interpellées, a indiqué plus tard dans la journée un porte-parole de la police.

Les Bruxellois sous le choc

D'après des témoins, le mémorial aurait été endommagé à la suite de l'arrivée...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant