Hongrie : une journaliste agresse des réfugiés à la frontière

le
0
Petra Laszo, journaliste hongroise officiant pour la chaîne de télévision en ligne N1TV, proche du parti d'extrême droite Jobbik, a été licenciée.
Petra Laszo, journaliste hongroise officiant pour la chaîne de télévision en ligne N1TV, proche du parti d'extrême droite Jobbik, a été licenciée.

La crise migratoire, c'est le sujet du moment. Tout le monde a un avis dessus, et certains sont moins difficiles à déceler que d'autres. Petra Laszo, journaliste hongroise officiant pour la chaîne de télévision en ligne N1TV, proche du parti d'extrême droite Jobbik, n'a même pas besoin de parler pour faire entendre sa position sur ce sujet sensible. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'élégance et la classe ne font pas partie de son langage... corporel. Car c'est bel et bien avec ses pieds que cette journaliste, qui a pris le soin de dissimuler son visage, s'exprime.

La scène s'est déroulée mardi 8 septembre au niveau de la frontière avec la Serbie, près de Röszke, dans le sud de la Hongrie, où tentent de passer de nombreux réfugiés originaires de Syrie et d'Irak. La police est logiquement présente sur les lieux pour tenter de contenir la centaine de personnes qui essayent de forcer le cordon de sécurité, mais la scène vire rapidement au pugilat. Les migrants se mettent à prendre la fuite tandis que les forces de l'ordre les poursuivent, tonfa à la main.

Un père qui tenait sa fille dans les bras fauché

C'est ce moment que choisit la journaliste hongroise pour prêter main-forte aux policiers. En distribuant coups de pied et croche-pattes ! Sa caméra sur l'épaule, elle n'hésite pas à faucher un père qui tient sa fille dans les bras, les faisant chuter tous les deux. Dans la foulée, elle délivre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant