Hollande veut adapter le pacte de responsabilité à l'Outre-mer

le
1
HOLLANDE VEUT ADAPTER LE PACTE DE RESPONSABILITÉ À L'OUTRE-MER
HOLLANDE VEUT ADAPTER LE PACTE DE RESPONSABILITÉ À L'OUTRE-MER

par Bernard Grollier

SAINT-DENIS DE LA REUNION (Reuters) - François Hollande a annoncé jeudi à La Réunion une série de mesures pour l'emploi dans les Départements français d'Outre-mer, notamment en adaptant le pacte de responsabilité aux spécificités et difficultés des entreprises locales.

"Il y aura des efforts supplémentaires pour certains secteurs, à condition que la différenciation soit juridiquement acceptable par les autorités européennes", a-t-il dit en annonçant que le Crédit d'impôt compétitivité-emploi serait porté à 9% pour l'Outre-mer, contre 6% en métropole.

Il a toutefois rappelé la responsabilité des entreprises et souhaité "le respect de la parole donnée" afin que les économies réalisées par les employeurs "soient affectées à l'investissement et l'emploi".

François Hollande a d'autre part annoncé l'augmentation de la contribution de l'Etat au financement des emplois d'avenir à la Réunion, une mesure expérimentale pour le département qui connaît le plus fort taux de chômage de France (29%).

Cette contribution sera portée de 75% à 90%, de manière à réduire celle des collectivités et des associations employeuses.

"Je fais cette annonce pour la Réunion, vous avez à réussir cette opération car elle pourrait être généralisée à d'autres territoires d'Outre-mer et d'autres départements de France."

Le crédit impôt recherche pour les entreprises ultramarines innovantes augmentera quant à lui de 30 à 50%.

HUB PORTUAIRE REGIONAL A LA REUNION

Dans la matinée, il a assuré la filière de la canne à sucre du soutien de l'Etat pour obtenir de l'Union européenne des mesures spécifiques visant à amortir le choc de la fin des quotas sucriers, programmés en 2017.

Une partie du sucre réunionnais se trouvera alors exposé à la concurrence de l'Europe continentale et des pays tiers producteurs de sucre de canne.

François Hollande a ensuite rejoint le port de commerce, où un important chantier d'extension est programmé pour accueillir les navires de nouvelle génération.

Il s'est félicité dans le port de La Réunion de la signature d'une convention de partenariat entre le port réunionnais et le groupe maritime français CMA-CGM, représenté par son directeur général délégué, Rodolphe Saadé.

La compagnie souhaite faire de la Réunion son hub régional dans l'océan Indien, en faisant s'y croiser les routes maritimes reliant l'Asie, le Proche-Orient et l'Afrique et développer l'activité de transbordement de conteneurs.

"Je veux saluer la CMA-CGM, qui a fait un choix français dans un océan Indien qui va devenir un des centres névralgiques de la croissance mondiale", a déclaré François Hollande.

Il clôturera vendredi son séjour réunionnais par une rencontre avec des chefs d'entreprise, avant de s'envoler pour Mayotte, l'autre département d'Outre-mer de l'océan Indien.

Il participera samedi au sommet des chefs d'Etat de la Commission de l'Océan Indien dans les Comores.

(Edité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4905181 le jeudi 21 aout 2014 à 20:28

    Des cadeaux toujours des cadeaux ! Avec quel argent ? nous n'en avons plus