Hollande-Valls : le commando fiscal

le
1
Manuel Valls et François Hollande.
Manuel Valls et François Hollande.

Un revers électoral ? Ils annoncent une baisse des impôts. Une débâcle ? Ils recommencent, en choeur. François Hollande et Manuel Valls sont devenus les duettistes de la promesse fiscale pré ou post-électorale. Ce lundi 26 mai, le président s'adresse aux Français. Il rappelle la feuille de route qu'il a confiée à Manuel Valls, et qui inclut "le pouvoir d'achat par des baisses d'impôts". Deux mois plus tôt jour pour jour, le 26 mars, il commentait les résultats du premier tour des municipales en conseil des ministres et laissait entendre, déjà, que les ménages pourraient bénéficier d'un geste fiscal. Et le 31 mars, il insistait lors de la nomination de Manuel Valls à Matignon. L'une des priorités, disait-il, c'est "le pouvoir d'achat avec une diminution des impôts des Français dès 2017". En mars comme en mai, il insiste sur la nécessaire rapidité de mise en oeuvre. Une baisse d'impôts, deux baisses d'impôts, qui dit mieux ? Manuel Valls, lui, annonce deux baisses en moins d'un mois. Le 11 mai, il promet un milliard d'allègements de l'impôt sur le revenu pour les contribuables les plus modestes dès 2015. On a gagné deux ans en quelques semaines ! Concrètement, il s'agit d'une ristourne de 350 euros pour une personne seule et de 700 euros pour un couple, financée par les produits de la lutte contre la fraude. Ce cadeau offert à deux semaines des européennes fleure bon l'électoralisme de court terme : il vise une...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le mardi 27 mai 2014 à 09:18

    les élections sont déjà oubliées, comme les promesses!!!!! et la réforme des collectivités territoriales!!!! poudre aux yeux : COMBIEN DE CONSEILLERS GENERAUX ET REGIONAUX SERONT SUPPRIMéS !!!!! ZERO -