Hollande : le président qui ne pense qu'à lui

le
9
François Hollande, jeudi à Bruxelles.
François Hollande, jeudi à Bruxelles.

Jeudi 23 octobre, réunion des chefs d'État et de gouvernement sociaux-démocrates à Paris. C'est l'occasion, pour François Hollande, d'apparaître en haut d'un pupitre, devant des tentures rouges, pour raconter des banalités sur le climat, le terrorisme ou la croissance européenne. Une fois de plus, le président se détermine en fonction de ce qu'il préfère, de ce qui le magnétise : les médias. Dans les sommets européens, il s'est fait remarquer par son obsession prépondérante : la conférence de presse qui clôture l'événement. Dans Lucky Luke, Averell Dalton passe son temps à demander : "Quand est-ce qu'on mange ?" Avec Hollande, c'est : "Quand est-ce qu'on parle devant les caméras ?" À mi-quinquennat, moment de bascule, Hollande n'a rien à envier à Nicolas Sarkozy, auquel on a tant reproché son égotisme, l'étalage de son malheur puis de son bonheur conjugal, la confusion de son aventure personnelle avec le destin du pays. Quand il réalise ce que tout le monde sait déjà, que la courbe du chômage ne sera pas inversée avant la fin de 2013, le président fait un caprice : si le chômage n'a toujours pas baissé avant la fin de son septennat, il ne se représentera pas en 2017. Na, voilà, disent les enfants dans les cours de récréation, parce qu'ils n'ont pas fini de grandir, et qu'ils croient encore que le monde tourne autour de leur nombril.Le retour des méchantes blagues Après six mois à Matignon, il est d'usage que...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 le mardi 4 nov 2014 à 18:41

    Qu'il ne s'inquiète pas trop, il aura dans peu de temps, tout le temps de penser à lui et de se regarder le nombril à défaut d'autre chose!

  • gepe34 le vendredi 31 oct 2014 à 11:28

    Avant de tancer une fois de plus le président qui au moins, lui a du courage, révisez la constitution et parlez de quinquennat, na

  • aremon05 le jeudi 30 oct 2014 à 17:54

    Cet article est stupide, le journaleux écrit n'importe quoi.Qu'il explique comment avec un heritage de 3 millions de chômeurs, un déficit du PIB de 5.2 et une dette de 1850 milliards ( +600 en 5 ans) comment on peut effacer un tel bilan calamiteux en 30 mois. Pour précision je n'ai pas voté pour F Hollande mais je pense que ce gouvernement a du courage et fait au moins des réformes ce que sarkozy a oublié de faire ou si peu...

  • KAFKA016 le mercredi 29 oct 2014 à 17:07

    Je préfère : Hollande est un accident de l'Histoire de France!

  • M8203897 le mercredi 29 oct 2014 à 07:13

    ben mince, on est repasser au septennat en douce ? "si le chômage n'a toujours pas baissé avant la fin de son septennat".

  • M4189758 le vendredi 24 oct 2014 à 10:04

    JPi - Ils ont voulu dire non qu'il pense mais qu'il a grossi.

  • frk987 le vendredi 24 oct 2014 à 09:47

    Il continue à vivre dans les années 80, il n'a pas compris que le monde a changé...bof les électeurs en ont voulu......qu'ils assument sa nullité. Il doit carburer aux euphorisants pour s'auto convaincre que sa politique est bonne.

  • knbskin le vendredi 24 oct 2014 à 09:33

    La première photo parle d'elle-même : regard vide d'halluciné, visage fermé ... Ce type semble tout étonné que ce qu'il fait (donc RIEN) ne fonctionne pas. Petit bonhomme nourri de la sueur de ceux qui bossent pendant toute sa vie : c'est sa nature ... :(

  • frk987 le vendredi 24 oct 2014 à 09:22

    Il pense...bigre !!!