Hollande, absentéiste lorsqu'il était prof à Sciences Po, raconte Moscovici

le
0
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Dans un amphithéâtre bondé, ils donnaient chaque semaine un cours officieux aux étudiants de Sciences Po. "Ils", c'étaient François Hollande et Pierre Moscovici, alors jeunes loups de la politique. Dans une interview filmée par ces mêmes étudiants de l'école de la rue Saint-Guillaume, pour la chaîne "Sciences Po TV" diffusée sur Yahoo !, l'ancien ministre de l'Économie est revenu sur cette période."Il était brillant, il était drôle. Il avait un petit défaut, c'est qu'on ne savait jamais s'il allait venir ou pas", confie Pierre Moscovici à propos du chef de l'État. "On jouait un double où j'étais en fond de cour et lui au filet. Chacun donnait sa leçon : 45 minutes l'un, 45 minutes l'autre. Il y avait franchement 600 personnes, des gens assis sur l'estrade, sur nos pieds, un truc complètement fou !" relate-t-il encore dans cet entretien épinglé par Le Lab d'Europe 1."Il arrivait qu'il ne vienne pas""Mais il y avait un petit détail, poursuit-il, il fallait toujours que j'aie deux exposés dans ma poche, car une fois sur trois François Hollande, je savais qu'il allait venir, il venait. Une fois sur trois, je ne savais pas s'il allait venir exactement et il venait quand même. Une fois sur trois, j'ai le regret de dire qu'il arrivait qu'il ne vienne pas. Et moi, je devais toujours toujours toujours assurer."Entre autres confidences, Pierre Moscovici raconte qu'il ne possède pas le permis de conduire et qu'il était "un gros...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant