Helmut Kohl tacle (encore une fois) Angela Merkel

le
0
Bien qu'âgé de 86 ans et affaibli par un AVC, Helmut Kohl n'hésite pas à sortir périodiquement de sa retraite pour admonester Angela Merkel.
Bien qu'âgé de 86 ans et affaibli par un AVC, Helmut Kohl n'hésite pas à sortir périodiquement de sa retraite pour admonester Angela Merkel.

On le croyait à l'article de la mort, vivant reclus avec sa seconde et jeune épouse dans sa maison d'Oggersheim. Mais voilà qu'Helmut Kohl, condamné à un fauteuil roulant avec de graves problèmes de santé, refait une apparition inattendue et très remarquée sur la scène politique. L'ancien chancelier reçoit ce mardi 19 avril le hongrois Viktor Orban chez lui, à son domicile privé à Oggersheim. Un honneur et une marque de confiance qu'il ne témoigne pas à tous. Sa modeste maison surnommée le « bungalow » a déjà vu défiler le gotha politique international : de George Bush senior à François Mitterrand, de Boris Eltsine à Bill Clinton. Tous ont dégusté, à la table d'Helmut Kohl, un Saumagen (estomac de porc) ou ont été prendre un verre de vin blanc dans les villages viticoles des alentours.

Helmut Kohl et Viktor Orban se connaissent depuis longtemps. Kohl appelle le dirigeant hongrois de trente ans son cadet « mon ami ». Les deux hommes entretiennent depuis des dizaines d'années une relation étroite. Quand Kohl quitte son fauteuil de chancelier en 1998, le jeune Viktor Orban arrive au pouvoir. À l'époque déjà, Kohl apprécie la ligne conservatrice de ce nouveau venu. En l'an 2000, quand la réputation d'Helmut Kohl est salie par l'affaire des financements occultes de son parti, que la CDU est remontée contre lui et qu'Angela Merkel se libère de ce père envahissant, Viktor Orban témoigne ouvertement sa sympathie au...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant