Harcèlement : "Je vais t'apprendre la médecine et peut-être la vie aussi"

le
0
30 % des médecins femmes et 10 % des hommes estiment avoir vécu des moments de harcèlement sexuel de la part de certains de leurs confrères.
30 % des médecins femmes et 10 % des hommes estiment avoir vécu des moments de harcèlement sexuel de la part de certains de leurs confrères.

Dans les séries télévisées, les hôpitaux sont dépeints comme de hauts lieux de drague. Il semblerait qu'il en soit de même dans la réalité, et de manière bien moins délicate que dans les fictions. Ainsi, selon un sondage mené par lequotidiendumedecin.fr, 30 % des médecins femmes et 10 % des hommes estiment avoir « vécu des moments de harcèlement sexuel de la part de certains de leurs confrères » au cours de leurs études ou de leurs premières années d'exercice.

Certains médecins au courant de ces pratiques ne s'en offusquent pas, arguant du fait que tout cela relève de « l'esprit carabin », cet humour un peu gras, généralement à forte connotation sexuelle, répandu dans les facultés de médecine et « dans les salles de garde ». D'autres médecins s'élèvent contre ces pratiques, fatigués d'être ainsi harcelés. Le Quotidien du médecin relève ainsi les « explications » données par les uns, dits « traditionalistes », et le ressenti des autres, dits « harcelés ».

Certains se dédouanent, d'autres subissent

Ainsi, sur les remarques sexistes et paternalistes, les traditionalistes se dédouanent : « Avec les horaires à rallonge des internes et des chefs de clinique, où draguer à part à l'hôpital?? » ; « Y'en a toujours une qui peut dire oui, alors ça vaut le coup d'essayer » ; « C'est toujours flatteur de montrer des gestes techniques à une...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant