Harcèlement dans les transports : une bien étrange méthode de sondage

le
4
Il est impossible que 100 % des femmes aient été victimes de harcèlement dans les transports en commun. 
Il est impossible que 100 % des femmes aient été victimes de harcèlement dans les transports en commun. 

C'est une étude récemment menée pour le compte du Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) qui l'affirmait : 100 % des femmes auraient déjà été harcelées dans les transports en commun. C'est d'ailleurs à partir de ce constat que le gouvernement a décidé de lancer le 9 juillet dernier son grand plan de lutte contre le harcèlement.

Pas d'échantillon représentatif

Cependant, d'après Benoît Rittaud, professeur de mathématiques à la Sorbonne et auteur sur le site Contrepoints, le sondage à l'origine de cet étrange résultat repose sur une méthodologie plus que douteuse. Intrigué par ces 100 %, l'enseignant-chercheur a décidé de creuser le sujet et d'entrer en contact avec le HCEfh. D'après l'organisation, l'étude aurait porté sur une soixantaine de femmes, interrogées par questionnaire lors de rencontres portant sur le thème « genre et espace public ». Autrement dit, le sondage reposerait non seulement sur un nombre non représentatif d'individus (il serait en effet déraisonnable de penser que 60 personnes soient représentatives de la totalité de la population française), mais également sur des personnes a priori plus enclines à répondre aux questions dans le sens anticipé par les commanditaires de l'étude. Comme le relève Benoît Rittaud, « ce serait un peu comme de réaliser un sondage dans une file d'attente à un distributeur bancaire grec pour demander à ceux qui font la queue s'ils...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 21 juil 2015 à 11:23

    Pour jyth01 : il y a des sports masculins et des sports féminins, la nature en a décidé ainsi, le dernier du tour de France masculin serait sans problème premier d'un tour féminin, ce n'est pas moi qui l'ai inventé mais les cyclistes professionnels.

  • frk987 le mardi 21 juil 2015 à 11:21

    Suite : Même faire du jogging pour une femme seule est une activité à risque. Tout ces détails sont inadmissibles.

  • frk987 le mardi 21 juil 2015 à 11:17

    Bien qu'anti féministe et macho dans l'âme il faut reconnaître que pour une femme seule beaucoup de choses lui sont interdites : transports en commun à certaines heures, 80% des bistrots, etc.....l'égalité devrait commencer par ces "détails qui leur pourrissent la vie" avant de nous imposer des binômes en politique ou la parité des salaires.

  • jyth01 le mardi 21 juil 2015 à 08:50

    le HCEfh devrait faire un sondage sur l'inégalité dans le tour de France: 100% des femmes ne courent pas contre les hommes. Il faudait que le gouvernement rende obligatoire le 50/50 et au-delà qu'il y ait 1h et 1f ex aequo à chaque place. Ils l'ont bien fait pour les conseillers départementaux, ce qui double le coût pour le con-tribuable