Hamon-Montebourg : la primaire avant la primaire

le
0
Arnaud Montebourg et Benoît Hamon. Qui pour représenter l'aile gauche du Parti socialiste lors de la primaire ?
Arnaud Montebourg et Benoît Hamon. Qui pour représenter l'aile gauche du Parti socialiste lors de la primaire ?

Benoît Hamon vient de s'inviter à Frangy-en-Bresse. Le cofondateur d'Un monde d'avance y est déjà venu deux fois, dûment convié à la fameuse Fête de la rose organisée par Arnaud Montebourg. En 2009, il débarque dans la Bresse, chemise blanche sortie du pantalon, pour vanter avec Montebourg l'intérêt d'une primaire ; il y a deux ans, il est à nouveau là pour trinquer en l'honneur de François Hollande avec la désormais fameuse « cuvée du redressement » ? même s'il n'y est pas pour grand-chose, Montebourg ayant choisi seul ce bon mot... Dimanche, Hamon sera à nouveau présent à Frangy, mais cette fois dans les esprits. En se déclarant candidat à la primaire de la gauche, l'ancien ministre de l'Éducation coupe l'herbe sous le pied de Montebourg, qui devrait dévoiler lui aussi ses ambitions présidentielles sur l'estrade érigée au milieu du stade champêtre de Frangy.

« Ce n'est pas délibéré, assure le député Régis Juanico, proche de Hamon. Benoît devait se déclarer en juillet, mais nous avons reporté cette annonce à cause de l'attentat de Nice. Nous avons choisi le premier jour ouvrable après la trêve des confiseurs. » D'autres n'y croient pas une seconde. « Il devait se déclarer à la rentrée, à Saint-Denis, il nous a inondés de mails tout le printemps pour nous prévenir, confie un député. S'il accélère pour doubler Montebourg, c'est mesquin. Je crains surtout que Benoît Hamon se déclare pour reprendre la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant