Grippe aviaire : "Tant qu'il y aura des oiseaux, ces virus continueront de circuler"

le
0
Les anatidés, c?est-à-dire les canards, les oies et les cygnes, sont les espèces les plus touchées par le virus H5N8. 
Les anatidés, c?est-à-dire les canards, les oies et les cygnes, sont les espèces les plus touchées par le virus H5N8. 

L'épidémie de grippe aviaire enfièvre l'opinion. Alors que la France a relevé mardi son niveau de risque à "élevé" après la découverte de huit foyers d'influenza H5N8, Le Point.fr s'est penché sur la provenance de ce virus pathogène pour les oiseaux mais inoffensif pour l'homme auprès de Jean-Luc Guérin, vétérinaire et virologiste à l'Inra (Institut national de la recherche agronomique).

Le Point.fr : d'où provient le virus H5N8 ?

Jean-Luc Guérin : Son ancêtre a émergé il y a plus de deux ans en Asie. Depuis 2014, on assiste à des circulations et à des évolutions de ce dernier et à une recrudescence assez spectaculaire de foyers en Europe centrale, mais aussi en Europe de l'Ouest depuis plusieurs semaines. Cette flambée soudaine est assez remarquable, d'abord au sein de la faune sauvage mais aussi dans des élevages, que ce soit en Allemagne, en Autriche ou en France. C'est donc un phénomène européen.

Quelles sont les espèces animales concernées ?

Essentiellement des anatidés, c'est-à-dire des canards, des oies et des cygnes, mais d'autres oiseaux peuvent être touchés. Un goéland a notamment été retrouvé mort sur les bords du lac Léman en Haute-Savoie le week-end dernier. Les palmipèdes migrateurs sont plus vulnérables d'un point de vue épidémiologique car ils...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant