Grève des pilotes Air France : 60 % des vols annulés mardi

le
0
D'ultimes négociations dimanche, avant le coup d'envoi du mouvement social, entre le SNPL AF Alpa et la direction, n'ont pas permis de débloquer la situation.
D'ultimes négociations dimanche, avant le coup d'envoi du mouvement social, entre le SNPL AF Alpa et la direction, n'ont pas permis de débloquer la situation.

Au premier jour d'une grève qui pourrait durer, au moins la moitié des avions d'Air France sont cloués au sol lundi faute de pilotes, affirme la compagnie. Et la situation devrait empirer, jusqu'à la paralysie mercredi, selon les syndicats. Mardi, la proportion de pilotes en grève restera stable à 60 %, selon la direction, mais la situation devrait se dégrader pour les passagers : la compagnie prévoit d'assurer 40 % des vols, contre 48 % lundi. "7 000 personnes sont mobilisées pour servir nos clients", Air France leur "présente (ses) excuses", a déclaré devant la presse Catherine Jude, directrice du Centre de contrôle des opérations.

Les passagers dont le vol a été annulé recevront un dédommagement (de 250 à 600 euros selon les vols) et seront remboursés intégralement à défaut d'autre vol disponible, a précisé la compagnie. Opposé aux conditions de développement de Transavia, la filiale à bas coût du groupe, le SNPL AF Alpa (majoritaire) a appelé à une grève reconductible du 15 au 22 septembre ; le Spaf, deuxième syndicat, et Alter (non représentatif) jusqu'au 18. Les négociations ont repris dans la matinée entre la direction et les syndicats représentatifs.

"Blocage total"

Un mouvement d'une semaine serait le plus long conflit mené par des pilotes d'Air France (groupe Air France-KLM) depuis 1998. La direction évalue son coût entre "10 et 15 millions" d'euros par jour. Devant le guichet d'échange des billets Air France du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant