Grèce : Yanis Varoufakis, un ministre de l'Économie rock'n'roll

le
0
Yanis Varoufakis, nouveau ministre grec de l'Économie et des Finances, n'a pas fini de faire parler de lui.
Yanis Varoufakis, nouveau ministre grec de l'Économie et des Finances, n'a pas fini de faire parler de lui.

Crâne rasé, chemise décontractée, veste en cuir, Yanis Varoufakis est un des hommes forts du gouvernement d'Alexis Tsipras, le tout nouveau Premier ministre grec. Économiste formé au Royaume-Uni, il sera donc en première ligne des négociations avec les créanciers de la Grèce. Avec son franc-parler et son intransigeance, les prochaines réunions à Bruxelles risquent de swinguer. Avant même l'annonce officielle par Tsipras, Yanis Varoufakis, blogueur passionné, un brin geek, avait divulgué à ses quelque 137 000 abonnés sur Twitter qu'il serait le prochain ministre de l'Économie et des Finances. Malgré les mises en garde, il a d'ailleurs assuré vouloir continuer à publier ses réflexions sur son blog, "même si c'est considéré comme irresponsable à ce poste", plaisante-t-il. Le nouveau ministre est aussi un adepte des théories du jeu. En 2012, il travaillait pour le géant américain Valve, qui gère le principal service de vente digitale de jeux vidéo. Très critique des prêts accordés à la Grèce en échange d'une politique d'austérité, il milite depuis le début de la crise pour l'effacement de la "dette odieuse" et la fin des plans de rigueur. Interrogé récemment par la BBC, Yanis Varoufakis tenait à s'adresser aux contribuables allemands : "Le problème n'est pas que vous n'avez pas assez payé. Le problème, c'est que vous avez trop payé. Mais vous ne vous êtes pas rendu compte que moins de 10 % de votre argent a bénéficié à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant