Grande-Bretagne - Législatives : le double visage de Londres

le
0
À Londres, le dernier sondage donne le Labour en tête avec 46 %, contre 32 % aux tories.
À Londres, le dernier sondage donne le Labour en tête avec 46 %, contre 32 % aux tories.

"Ici, en cas de victoire de l'opposition, les propriétaires vont être pris à la gorge par la taxe immobilière promise par le Labour. Avec l'envolée des prix, des dizaines de milliers de personnes sont concernées", déclare Simon Marcus, candidat tory de ce siège du nord de Londres, conservé par les travaillistes en 2010 avec la plus faible majorité du royaume, soit 42 voix. L'opposition à la taxe de 3 000 livres (4 000 euros) sur les logements valant plus de 2 millions de livres promise par la gauche pour financer le service national de santé en pleine déconfiture est le leitmotiv de campagne de cet ancien joueur de rugby à la tête d'une petite entreprise événementielle.Les riches en haut, les pauvres en basTous les projecteurs sont braqués sur cette circonscription symbole des deux visages du Londres. Ici, comme à Manhattan, les riches sont en haut et les pauvres en bas. Les quartiers huppés des hauteurs d'Hampstead, les habitations des jeunes professionnels de West Hampstead à mi-chemin, et la zone pauvre de Kilburn dans le bas illustrent ce village polyglotte essaimé sur le quadrillage des rues. Hampstead et ses belles propriétés de pierre rouge respirent la prospérité tranquille. Dans la High Street prolifèrent les salons de thé, les brasseries, les boutiques de prêt-à-porter, les traiteurs qui prouvent l'existence d'une gent cossue et bien policée. Le public est constitué à 50 % de Britanniques huppés et à 50 % d'étrangers, de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant