Grande-Bretagne : le destin brisé de Jo Cox

le
2
Jo Cox, une femme politique qui s'est toujours battue pour ses convictions.
Jo Cox, une femme politique qui s'est toujours battue pour ses convictions.

La députée Jo Cox a été assassinée jeudi 16 juin à Birstall, dans le nord de l'Angleterre. À 41 ans, cette femme politique n'était pas la figure la plus médiatisée de la campagne pro-européenne, mais son engagement au sein du parti travailliste (Labour) contre le Brexit et sa carrière suscitaient le respect de tous ses collègues. Pour certains commentateurs, elle était l'"étoile montante" de la vie politique britannique, assassinée seulement un an après son élection en 2015 comme députée travailliste.

Jo Cox s'était toujours prononcée sans ambiguïté en faveur du maintien du Royaume-Uni au sein de l'Europe, explication possible de son meurtre. "L'immigration est une préoccupation légitime, mais ce n'est pas une bonne raison pour quitter l'UE", affichait l'un de ses derniers tweets. Si l'enquête devait conclure que sa position anti-Brexit était bien le motif de son agression, elle pourrait devenir un symbole de sa cause. Car Jo Cox militait avec force contre certains arguments pro-Brexit aux accents xénophobes. Un combat nourri de sa propre expérience.

"Je ne suis pas née femme politique"

"Je ne suis pas née femme politique ou travailliste, expliquait-elle au lendemain de son élection en 2015. Cela m'est venu à Cambridge, quand j'ai pris conscience que l'endroit où vous êtes né a de l'importance, que la manière dont vous parlez a de l'importance, de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • wanda6 le vendredi 17 juin 2016 à 12:46

    https://www.youtube.com/watch?v=x2PwVI843mQ&feature=youtu.be

  • delapor4 le vendredi 17 juin 2016 à 12:13

    Lee Harvey Oswald a survécu moins de 48 heures à l'assas sinat de Kennedy, combien de jours donnez-vous à vivre au meurtrier présumé de cette députée?